Friday, December 6, 2019
Home "Crazy Trap": Trump attacks Republicans who attempt to build a new impeachment...

"Crazy Trap": Trump attacks Republicans who attempt to build a new impeachment defense before public hearings

Donald Trump attacked Republicans who tried to formulate a new defense in his place before the opening of the imputation investigation this week with public hearings televised.

The president tweeted: "The call to the Ukrainian president was PERFECT. Read the transcript! He had not said anything about it anyway. Republicans, do not be fooled into saying that it's not perfect, but it's not impenetrable. No, it's much stronger than that. Nothing has been done wrong! "

The message seemed to be aimed at supporters, including Kentucky Senator Rand Paul, who had proposed an alternative defense to his.

Trump has repeatedly stated that his July 25 appeal to Ukrainian President Volodymyr Zelensky, in which he had asked her to investigate his political rivals, was "perfect".

He insisted that the appeal did not contain any "counterpart", namely that he was withholding military aid and a visit to the White House until the Ukrainians announce the opening of an investigation into the Democratic presidential candidate, Joe Biden.

The call resulted in an anonymous whistleblower complaint, which in turn resulted in an impeachment investigation.

M. Trump a déclaré que l'aide était bloquée parce qu'il était préoccupé par la corruption en Ukraine et qu'il estimait que l'Union européenne devrait contribuer davantage à la défense de l'ancienne nation soviétique contre les séparatistes soutenus par la Russie.

Apparaissant sur la chaîne NBC Rencontrer la presse Dimanche, M. Paul a proposé une défense alternative, suggérant au président de cesser de nier l'existence d'une contrepartie.

Il a déclaré: «Les présidents ont déjà bloqué l'aide pour corruption.

"Donc, le problème, c’est, je pense que c’est une erreur de dire:" Oh, il a suspendu son aide jusqu’à ce qu’il obtienne ce qu’il voulait ". Eh bien, si c’est de la corruption et qu’il croit qu’il ya corruption, il a parfaitement le droit de retenir de l’aide.

"Je pense donc que c’est une grave erreur pour quiconque de dire …" il n’avait pas de solution de rechange, et je sais que c’est ce que dit l’administration. Je ne ferais pas cet argument. Je soutiendrais que tous les politiciens à Washington, à part moi virtuellement, tentent de manipuler l'Ukraine à leur guise.

Jake Tapper vérifie les faits faux point de discussion Trump que l'Europe ne fournit pas d'aide à l'Ukraine

Un autre membre républicain, le député Mac Thornberry, a déclaré à ABC Cette semaine que s'il était inapproprié que M. Trump ait demandé à un pays étranger de contribuer à discréditer un opposant politique, il ne devrait pas en être accusé, car c'est ainsi qu'il agit "tout le temps".

Il a déclaré: «Lors de cet appel téléphonique, le président n'a rien dit de différent de ce qu'il dit en public tout le temps.

«Alors, y a-t-il une sorte d'abus de pouvoir qui atteint ce seuil, différent de celui que le peuple américain entend depuis trois ans? Je n’entends pas ça.

Les audiences publiques commencent mercredi avec William Taylor, le plus haut diplomate américain en Ukraine, et George Kent, un responsable du département d'État, devant le Comité du renseignement de la Chambre.

Vendredi, l'ancienne ambassadrice américaine en Ukraine, Marie Yovanovitch, témoignera.

Bien que M. Trump ait toujours affirmé que la transcription partielle de l'appel du 25 juillet publié par la Maison Blanche montre que cet appel était «parfait» – tweetant à plusieurs reprises l'expression «lisez la transcription», les démocrates pensent que cela montre qu'il lie l'aide militaire à une «Faveur», à savoir les enquêtes sur ses rivaux politiques.

Lindsey Graham, président républicain du Comité judiciaire du Sénat, restait en attente d'un message dans une interview avec Fox News, insistant pour que le lanceur d'alerte soit contraint de témoigner.

M. Trump a demandé à plusieurs reprises que le dénonciateur, qui jouit d'une protection juridique, soit identifié, contre-interrogé.

M. Graham a déclaré: «À mon avis, il est impossible de traiter cette affaire équitablement sans que nous sachions qui est le lanceur d’alerte et que nous ayons la possibilité de le contre-interroger sur ses éventuels préjugés. Donc, s’ils n’appellent pas le lanceur d’alerte à la Chambre, cette affaire est morte à l’arrivée au Sénat. "

La Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, devrait approuver des actes d'impeachment – essentiellement des accusations d'actes répréhensibles – contre le président. Le Sénat, qui est contrôlé par les républicains, devrait alors organiser un procès en destitution pour décider si M. Trump devrait être démis de ses fonctions.

Donald Trump (t) impeachment (t) Rand Paul (t) Lindsey Graham (t) Joe Biden (t) Volodymyr Zelensky (t) Ukraine (t) Sénat (t) Chambre des représentants (t) William Taylor ( t) George Kent (t) Marie Yovanovitch (t) Mac Thornberry (t) politique américaine (t) Amériques (t) Monde (t) Nouvelles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Most Popular

Clay Matthews of the Rams aims for a breathtaking match against the Seahawks

The Rams' loss to the Seattle Seahawks in October resulted in a high price for Rams linebacker Clay Matthews.The eleventh-year player had a broken...

West Virginia and St. John's Square go back to the interior of Madison Square Garden

The West Virginia Mountaineers (7-0) will travel to the 'Big Apple' to face the old enemy of the Big East Conference, the St. John's...

Friday's dashboard | The mail

PRE-FOOTBALL OHSAA State Championships TAD BENSON HALL OF FAME STADIUM Division II Cincinnati Room 34, Massillon Washington 17 Division VI Anna (13-1) against New Middletown Springfield (14-0), Friday, 10 am Division...

Recent Comments